juin 8, 2022

Protégez vos yeux des dangers du soleil !

Nous sommes encore trop peu à nous soucier du niveau de protection de nos lunettes de soleil. Pourtant, il est impératif de protéger ses yeux du soleil, surtout lorsque l’on part en vacances à la montagne, car la neige réfléchit 80 % des UV transmis par le soleil. Quels sont les risques d’une protection insuffisante ? Comment bien s’équiper ?

Vacances à la neige : qui sont les responsables des méfaits pour les yeux ?

Une exposition prolongée et non protégée au soleil peut avoir de nombreuses incidences sur les yeux. Les conséquences vont ainsi différer en fonction des spectres lumineux et des longueurs d’onde mis en cause :

  • Les rayons ultra-violets de type B : ils sont responsables de brûlures oculaires, pouvant se manifester par des rougeurs, des picotements, mais aussi par des troubles plus sévères comme des affections rétiniennes, des kératites ou le développement prématuré d’une cataracte
  • Les rayons infrarouges (IR) : ils peuvent échauffer les paupières, dessécher la cornée et accroître le risque de sécheresse oculaire
  • La lumière bleue : elle occasionne des phénomènes d’éblouissement, et entraîne parfois de mauvaises perceptions des couleurs (aberrations chromatiques).

Vacances à la neige : quels sont les risques pour les yeux ?

Un taux d’ensoleillement excessif fait subir à l’œil une triple agression :

  • Le rayonnement direct : celui-ci fluctue en fonction des saisons, des zones géographiques et de l’altitude
  • La réflexion des UV : elle varie selon la nature du sol. Ainsi, la neige poudreuse reflète 85 % des UV, contre seulement 20 % pour le sable des plages. Ce phénomène constitue la première cause d’ophtalmie des neiges (voir ci-dessous)
  • L’éblouissement : il est dû à la réflexion des rayons solaires, qui engendre une gêne visuelle et des douleurs oculaires. Les conséquences peuvent être graves : chute de l’acuité visuelle, perturbation de la vision des couleurs et de la perception des reliefs…

L’ophtalmie des neiges, qu’est-ce que c’est ?

Il s’agit d’une atteinte de la cornée qui occasionne une sensation de brûlure, avec l’impression d’un corps étranger sous la paupière, puis un larmoiement important et une gêne à la lumière. Cette affection survient principalement en cas d’exposition à un rayonnement intense, comme cela peut être le cas à la neige. Si elle peut s’avérer inquiétante par ses manifestations, elle n’entraîne généralement pas de séquelles, mais peut nécessiter un isolement prolongé dans le noir.

Vacances à la neige : pourquoi les enfants sont-ils plus à risque ?

Si tout le monde a besoin d’une protection solaire adaptée, les enfants doivent obligatoirement être protégés des rayons du soleil. En effet, le cristallin des plus jeunes ne filtre pas correctement les ultra-violets. Avant l’âge de 10 ans, le cristallin laisse en effet passer 75 % des UV, contre 10 % après 25 ans… D’où la nécessité de porter un masque ou des lunettes sur les pistes de ski, et en dehors !

Vacances à la neige : comment bien choisir ses lunettes ?

Le port de lunettes de soleil reste la seule alternative possible pour réduire les risques d’atteintes visuels. Mais encore faut-il choisir un équipement de qualité. Voici quelques conseils pour bien choisir ses lunettes ou son masque de protection :

  • privilégier les verres organiques. En polycarbonate, ils sont plus adaptés à la pratique sportive, car ils sont plus légers et incassables
  • vérifier que les lunettes affichent la mention « CE »
  • opter pour une protection 3 ou 4 pour des vacances à la neige
  • contrôler la présence de filtres anti-UV
  • préférer des montures larges, qui limitent le passage des rayonnements.