juin 8, 2022

Santé des yeux : comment bien les protéger des UV

La peau n’est pas l’unique organe nécessitant une protection solaire. Nos yeux aussi méritent d’être armés contre les méfaits notoires des rayons ultraviolets qui, s’ils sont invisibles, n’en sont pas moins dangereux pour les structures oculaires. Innoxa vous livre quelques conseils pour préserver le capital soleil de vos yeux.

Quels sont les différents types d’ultraviolets ?

Il existe trois familles d’ultraviolets (UV) :

  • Les UVA : ce sont les plus dangereux pour les yeux, puisqu’ils sont capables de toucher le cristallin chez les adultes, et la rétine chez les enfants ;
  • Les UVB : ceux-ci sont absorbés par le cristallin chez l’adulte, ce qui n’est absolument pas le cas chez l’enfant ;
  • Les UV C : ce dernier type ne revêt pas un caractère dangereux, car ils sont quasi totalement arrêtés par l’ozone de l’atmosphère.

En quoi les rayons ultraviolets sont-ils dangereux ?

Les UVA et les UVB impactent les yeux de trois manières différentes :

  • par des rayonnements directs : ceux-ci fluctuent selon la saison, l’altitude et la zone géographique ;
  • par la diffusion des UV : elle résulte de la réflexion des rayons du soleil, et varie donc en fonction des nuages ;
  • par réflexion des UV : celle-ci dépend de la nature du sol. On sait que la neige, par exemple, possède un pouvoir réverbérant 7 fois plus important que celui de l’eau.

Quels sont les signes d’une surexposition au soleil ?

A la différence des rayons infrarouges dont les méfaits sont ressentis quasi instantanément, ceux des UV se déclarent tardivement, et sont parfois durs à percevoir. C’est d’ailleurs ce qui les rend encore plus insidieux. Il est donc important d’apprendre à reconnaître les premiers signes d’une surexposition oculaire aux rayons du soleil. Parmi les symptômes les plus caractéristiques, on trouve : le larmoiement excessif, l’hypersensibilité à la lumière, les picotements, les démangeaisons, les rougeurs…

Quelles sont les lésions provoquées par les UV sur les yeux ?

L’ensemble des structures oculaires peuvent être potentiellement affectées, indépendamment ou conjointement, par une exposition prolongée et répétée aux UV :

  • les paupières : comme l’ensemble de la surface cutanée, les paupières peuvent être victimes de brûlures (coups de soleil) ;
  • la cornée : l’absence de protection peut aboutir à des ulcérations de la cornée (kératites), qui peuvent devenir chroniques en cas de surexpositions régulières ;
  • le cristallin : son exposition excessive aux UV est un facteur de risque de cataracte prématurée ;
  • la rétine : une accumulation des doses d’ultraviolets accroît le risque de dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA).

Comment se prémunir contre les méfaits des UV ?

Adopter une protection solaire de qualité est la seule alternative efficace contre les risques liés à une surexposition au soleil. Mais dans tous les cas, il est impératif de limiter au maximum le temps passé au soleil. Il est même recommandé de proscrire toute exposition au soleil pour les bébés et les nourrissons. Pour les grands enfants, aucune exposition ne doit être réalisée sans le port de lunettes de soleil. Rappelons que jusqu’à 12 ans, le cristallin laisse passer près de 75 % des UV, contre 10 % après 25 ans.